Courtier en rachat de soulte

 

Trouver la meilleure offre de prêt
pour votre rachat de soulte

Obtenir une simulation gratuite

Le rachat de soulte intervient dans le cas d’une procédure de divorce ou d’une succession.

Lorsque plusieurs personnes sont propriétaires d’un bien (conjoints ou héritiers en indivision) et que l’un d’eux souhaite obtenir la pleine propriété de celui-ci, il doit racheter la part des autres.

Pour cela, il doit verser une soulte, généralement en contractant un crédit immobilier. Cette opération devra être validée par un notaire.

Faire appel à un courtier vous permet d’être accompagné de A à Z lors de cette procédure et d’obtenir le meilleur taux sur votre crédit.

Qu’est ce qu’un rachat de soulte ?

Le rachat de soulte est une opération bancaire durant laquelle une personne rachète la part des autres pour devenir l’unique propriétaire d’un bien immobilier comme une maison ou un appartement.

Le rachat de soulte en cas de divorce

Le divorce est le cas le plus répandu pour ce genre d’opérations.

En cas de séparation des époux et que l’un des conjoints veut garder la propriété du logement (maison ou appartement), celui-ci doit alors racheter la soulte de son ex-conjoint.

Le rachat de soulte en cas de succession

Lors d’une succession, vous pouvez être amené à hériter d’une maison ou de tout autre bien immobilier. Si l’un des héritiers souhaite obtenir la pleine propriété de cette maison, il devra racheter la part des autres héritiers (frères et sœurs par exemple).

Comment fonctionne le rachat de soulte ?

Quand le futur propriétaire décide de racheter l’ensemble des parts qui compose le bien immobilier et d’en obtenir la pleine propriété, il doit verser une compensation financière aux autres propriétaires.

Pour cela, il peut utiliser son apport pour le financer et doit le compléter si besoin par un crédit immobilier.

Un courtier en rachat de soulte intervient auprès de cet emprunteur pour l’accompagner, le conseiller et obtenir un prêt immobilier avec les meilleures conditions (taux, mensualités, garanties, assurances).

Le rachat de soulte doit également faire l’objet d’un acte notarié pour officialiser la transaction.

Comment calculer le montant d’un rachat de soulte ?

Avant de racheter les parts via un prêt, il faut d’abord calculer le montant de la soulte. Le montant du rachat varie suivant la valorisation des biens et le capital restant dû des crédits en cours sur les biens concernés (le montant restant des mensualités à rembourser).

Pour calculer le montant d’une soulte, il faut déterminer la valeur du bien immobilier au moment du rachat de soulte. En effet, la soulte est calculée en fonction de la valeur actuelle du bien et non sur son montant d’achat.

L’estimation peut-être réalisée à l’amiable entre les indivisaires, par un agent immobilier ou par le notaire lui-même.

Dans tous les cas, c’est le notaire qui est en charge de valider le montant de la soulte.

💡 Le calcul d’une soulte est complexe et souvent litigieux. Nous vous conseillons donc de vous rapprocher de votre notaire pour en faire le calcul.

Qui paie les frais de notaire lors d’un rachat de soulte ?

Le rachat de soulte doit faire l’objet d’une validation d’un notaire. Cette opération engage donc des frais de notaire.

Lors d’un rachat de soulte, les ex-époux doivent se partager la somme des frais de notaire.

Dans le cas d’un héritage, c’est la même chose, les héritiers doivent se partager les frais de notaire.

Le coût des frais de notaire est d’environ 7 à 8% mais cela peut varier d’une étude notariale à l’autre.

Comment financer un rachat de soulte ?

Un rachat de soulte se finance grâce à un prêt immobilier classique contracté par l’individu souhaitant racheter la part des autres pour devenir le seul propriétaire du bien.

La difficulté lors du financement d’un rachat de soulte est le fait de devoir supporter un coût de crédit plus grand. En effet, l’indivision permet de supporter un plus gros montant de crédit en partageant les mensualités du prêt. Racheter les parts des autres propriétaires peut donc représenter un coût important.

Lors de votre demande de crédit immobilier, la banque va évaluer votre capacité d’emprunt en veillant à ce que vous ne dépassiez pas un certain taux d’endettement (généralement 33%).

L’obtention d’un prêt immobilier avec les meilleures conditions du marché n’est pas une chose simple. De ce fait, faire appel à un courtier en rachat de soulte peut-être une bonne solution.

En plus d’optimiser votre demande de crédit, le courtier en rachat de soulte va vous apporter son soutien et du conseil tout au long de votre dossier.

Pourquoi faire appel à un courtier pour financer son rachat de soulte ?

Dans le cadre d’un divorce ou d’un héritage, le courtier est un véritable allié pour s’occuper de votre crédit.

Son rôle est de vous conseiller en fonction de votre situation personnelle et d’obtenir le meilleur taux et les meilleures conditions : garanties, assurances etc.

Un rachat de soulte est synonyme de coûts et un courtier peut également vous aider à faire passer votre dossier si vous rencontrez des difficultés dans son financement.

Faire appel à un courtier pour financer son rachat de soulte est une bonne solution pour plusieurs raisons :

Pour gagner du temps sur la recherche de votre prêt

Le courtier va s’occuper des démarches administratives pour vous et vous allez gagner du temps sur la recherche de votre crédit immobilier : idéal dans ce genre de contexte.

Pour obtenir la meilleure offre de prêt

Il va effectuer un montage financier et mettre en concurrence les banques pour obtenir la meilleure offre de crédit et le meilleur taux pour votre rachat de soulte.

Plus de détails sur le rachat de soulte

Qu’est-ce qu’une soulte ?

Dans le cas ou plusieurs propriétaires détiennent un bien immobilier, la soulte est une somme qui est versée par un des propriétaires aux autres indivisaires afin d’obtenir la pleine propriété du bien.

Définition du rachat de soulte

La soulte est un montant d’argent que doit payer l’individu qui souhaite devenir le seul propriétaire d’un bien immobilier en indivision.

Ce montant payé permet de récupérer la part des autres indivisaires.

Cette opération demande la plupart du temps la contraction d’un nouveau prêt immobilier.

De plus, elle doit être validée par un notaire.

Dans quels cas un rachat de soulte est nécessaire ?

Le rachat de soulte peut intervenir dans les cas suivants :

  • En cas de divorce / séparation : rachat de la part d’un ex-conjoint
  • En cas de succession : rachat des parts d’autres héritiers
  • En cas de donation-partage