Quand renégocier son prêt immobilier ?

La bonne renégociation d’un prêt immobilier est intimement liée au fait d’avoir un bon timing. En effet, il faut que plusieurs conditions se rencontrent pour que cette renégociation soit intéressante.

Avez-vous une bonne situation financière ?

Avoir une bonne situation financière est un point très important lors de la renégociation de votre prêt. Les établissements bancaires sont sensibles à ces détails :

  • Avez-vous une bonne tenue de compte ?
  • Avez-vous une source de revenu garantie ?
  • Votre demande est-elle réaliste ?

Si une banque est convaincue de votre bonne gestion, celle-ci sera plus enclin à accepter une renégociation de votre prêt.

Est-ce que les taux du marché permettent une renégociation ?

Pour qu’une renégociation de prêt soit possible, il faut évidemment que les taux du marché soient inférieurs à votre taux actuel.

  • Est-ce que les taux actuels du marché sont plus bas que mon taux de prêt ?
  • Le gain réalisé par une potentielle renégociation couvre t-il les frais liés à la renégociation ?

Généralement, une renégociation de prêt est possible s’il y a un écart de 0,70% entre le taux de votre prêt et le taux actuel du marché.

Cet écart permet de réaliser une économie et d’absorber les frais de remboursement par anticipation, les frais de garantie, les frais de dossier bancaire ainsi que les honoraires de courtage.

Est-ce que le montant restant de votre prêt est suffisant ?

Pour qu’une renégociation de prêt soit intéressante il faut également que le montant du capital restant dû soit suffisant. En effet, la plus grande partie du coût du crédit est répartie sur les premières années de votre emprunt (vous payez les intérêts en premiers).

L’idéal est d’avoir plus de 60 000€ à rembourser sur plus de 7 ans.

En continuant votre visite, vous acceptez l'utilisation des cookies.En savoir plus
quis, et, eleifend velit, venenatis, dolor sed dictum amet, risus. justo libero