Le moral des français

Bien que les taux soient extrêmement favorables pour investir dans l’ancien comme dans le neuf, et que toutes les conditions soient favorables, les français restent cependant moroses, seulement 45% d’entre eux estiment qu’acheter un bien immobilier est compatible avec leur situation actuelle, contrairement à 62% l’an dernier à la même période.

En revanche, 77% des français apprécient que le dispositif Pinel soit reconduit jusqu’en décembre 2021, 87% s’enthousiasme de la prorogation du PTZ (prêt à taux zéro) qui concernent les primo-accédant, et 82% sont ravis de la disparition progressive de la taxe d’habitation.

Les ménages empruntent longtemps mais moins

En 2019, concernant leur résidence principale, 14% des foyers qui deviennent propriétaires optent pour un budget compris entre 250 000 et 350 000 €. Contrairement à 20 % en 2016.

 

Petite baisse également concernant le budget compris entre 100 000 à 150 000 € qui ne représente plus que 23% des achats contrairement à 24% il y a 3ans.

En revanche, concernant les achats dont la tranche se situe entre 200 000 à 250 000€ est passé de 13% à 21%.

Entre 2016 et 2019 : 82% des français ayant fait l’achat d’une résidence principale ont opté pour un crédit immobilier. Cela monte à 90% pour les Millenials, 92% pour les cadres et 96% pour le milieu ouvrier.

Ainsi les français deviennent propriétaires avec un plus petit budget mais cependant ils empruntent plus longtemps. Par conséquent, la durée s’allonge.

Les prêts immobiliers contractés pour une durée située entre 21 et 30 ans représentent aujourd’hui 47%, alors qu’en 2018 ils ne représentaient que 31%. Concernant les crédits sur 16 à 20ans, ils perdent du terrain, car ils ne représentent aujourd’hui que 27%  des crédits. Même chose pour les prêts de 15ans ou de moins de 15ans qui sont en baisse de 12pts et qui ne représentent plus que 25% des cas.