Beaucoup de Français ont le souhait de devenir propriétaire : une maison ou un appartement  à rénover, construire une maison…

Il y en a pour tous les goûts!

La seule chose qui ne changera pas, c’est que cela coûte de l’argent et à moins d’avoir les finances suffisantes, il faudra faire appel aux banques.

Cette semaine Finance Conseil revient sur les différentes solutions qui s’offrent à vous.

Comment obtenir des prêts immobiliers ?

 Aujourd’hui, lorsque nous décidons d’acheter notre résidence principale, il est important de se tourner vers les institutions financières mais également de s’intéresser aux aides mises en place par l’Etat.

Chaque prêt immobilier change suivant la situation financière de l’acquéreur. Il existe plusieurs types de crédit, qui changeront le taux, les montants et la durée de remboursement pour un achat immobilier.

Il existe également la possibilité de cumuler plusieurs types de crédits.

Les différents types de prêts immobiliers ?

 Le prêt immobilier classique

 C’est un crédit qui ne suit pas de réglementation précise, c’est pourquoi son taux est négociable. La durée pour rembourser ce prêt est déterminée par son montant. Cette durée est souvent de 20 à 25 ans.

Ce crédit est octroyé par un établissement bancaire. Son montant est de minimum 75 000 euros.

Le prêt à taux zéro (PTZ)

 Le montant de ce prêt est calculé en fonction du lieu du logement, de la composition du foyer de l’emprunteur, et évidemment des revenus de ce derniers. Il ne peut dépasser 40% du prix global.

Le PTZ est uniquement accordé pour l’achat d’un bien immobilier par des personnes qui n’ont pas les ressources suffisantes et qui n’ont pas été propriétaires depuis 2ans. Il est proposé par des organismes financiers qui travaillent avec l’Etat dans le cadre du PTZ. La durée de ce prêt est de 20 à 25ans.

Le Plan Epargne Logement (PEL)

 Si l’emprunteur a ouvert un compte épargne il y a au moins 4 ans dans une banque, il peut alors demander à cette dernière, un crédit à un taux très intéressant.

Le taux d’intérêt dépendra de la date à laquelle le PEL a été ouvert et ne pourra être supérieur à 92 000 euros. L’emprunteur disposera ensuite de 2 à 15ans pour rembourser ce crédit.

Le Compte Epargne Logement (CEL)

 Cette solution ressemble au PEL : l’emprunteur pourra obtenir un prêt à un taux très intéressant auprès d’une banque, s’il a ouvert un compte épargne d’au moins 18moins auprès de cette dernière.

Comme le PEL, le taux d’intérêt sera calculé en fonction de la période d’ouverture du compte épargne.

Le prêt conventionné

 Ce prêt est accordé par des organismes financiers qui travaillent en étroite collaboration avec l’Etat. Son taux d’intérêt est supérieur à celui d’un prêt immobilier classique car il est accordé à des personnes qui bénéficient en plus d’Aides personnalisées au Logement. Ces aides permettent de réduire les mensualités à payer dans le cadre d’un prêt immobilier.

Le prêt conventionné peut être obtenu sans apport personnel, et le remboursement peut aller de 5 à 35 ans. En comparaison avec les prêts classiques, les frais de notaires seront moindres.

Le prêt d’accession sociale (PAS)

Le PAS  est accordé par des organismes financiers travaillant avec l’Etat et est destiné aux personnes dont les revenus ne sont pas supérieurs à une certaine somme qui souhaite acheter ou construire une résidence principale. De plus, il est créé en fonction de la composition du foyer et de la région de l’habitation. L’apport financier n’est pas obligatoire.

Si vous envisagez d’acheter un logement et vous souhaitez plus d’informations, contactez-nous !