Vous le savez certainement : les taux sont historiquement bas ! Pourtant ce n’est pas toujours facile d’obtenir un crédit immobilier, et cela peut même être quelque chose d’angoissant pour les primo-accédant. 

Faire le tour des établissements afin de contracter un crédit immobilier peut parfois être un vrai parcours du combattant : il vous faudra manier les chiffres et dévoiler une partie de votre intimité à de nombreux banquiers : éventuels problèmes de santé, train de vie, revenus…et ce n’est pas toujours chose facile.

Mais alors comment rester serein ? Finance Conseil fait le point sur cette question…

  • Se faire accompagner par un professionnel

 Vous avez trouvé le logement de vos rêves. Vous avez ensuite fait une offre qui convient au vendeur. Vous allez donc signer le fameux compromis de vente qui vous engage vous et le vendeur. C’est à cette étape ou juste après qu’il est conseillé de faire appel à un courtier. Grâce à cet expert du crédit immobilier, vous allez pouvoir vous faire accompagner en toute sérénité jusqu’à la signature finale chez le notaire.

Il va vous permettre d’obtenir le meilleur taux mais également de bénéficier de précieux conseils. Le courtier connait les banques, et leurs politiques, il pourra donc vous orienter vers celles qui correspondent le mieux à votre situation. En effet certains établissements ne calculent par exemple par de la même façon le taux d’endettement et ne prennent pas en compte les mêmes éléments. En effet, le taux d’endettement est arbitrairement fixé à 33% mais son calcul varie d’une banque à l’autre.

Les politiques des banques sont également différentes concernant votre situation professionnelle notamment concernant les contrats de travail (fonctionnaires, CDD, CDI).

C’est pourquoi faire appel à un courtier peut vous faire gagner de l’argent mais également vous apporter énormément de sérénité pour l’aboutissement de ce projet de vie.

Votre courtier est aussi là pour porter votre projet avec tout le stress que cela comporte.

 

  • Connaitre les dates clés

 

Connaitre les dates clés vous permettre d’être beaucoup plus serein. En effet après la signature du compromis de vente avec le vendeur, chaque jour a son importance. C’est à partir de cette signature que débute le fameux délai de rétractation qui durera 10 jours. En effet, pendant ces 10 jours, le vendeur pourra décider de ne plus vous vendre son bien, sans avoir à vous dédommager.

Si l’offre est maintenue au-delà de ces 10 jours, le propriétaire actuel aura 45 jours pour justifier d’un accord de crédit de la part d’une banque, ou 60 jours pour fournir les offres de crédit.

Durant cette période vous serez dans l’attente de l’accord de la banque.

Quant à la signature définitive, elle interviendra au maximum 90 jours après la signature du compromis.

 

 

  • Etre capable de se projeter

 

Etre capable de se projeter, c’est par exemple être capable d’envisager de futures difficultés financières, ou au contrairement une augmentation des revenus, une séparation, un déménagement, une envie de vendre, une maladie, un décès…

Ainsi le courtier, pourra éventuellement négocier des clauses de transférabilité du crédit, il questionnera la banque sur les pénalités attachées au remboursement anticipé afin de les supprimer…etc

Etre capable de se projeter, c’est protéger sa famille mais également œuvrer pour que votre futur soit le plus serein possible.

 

 

Vous envisagez d’acheter un bien immobilier et vous avez encore beaucoup de questions ?

Contactez-nous , nos courtiers sont à votre disposition pour vous accompagner dans votre projet d’achat.